La calligraphie Onciale – Large et majestueuse

La calligraphie onciale est un style d’écriture élégante, simple et claire qui date des derniers siècles de l’Empire Romain. A l’époque, elle était utilisée principalement par les moines copistes. L’instrument privilégié pour son tracé est le calame. C’est une calligraphie au tracé simple et régulier, idéale pour commencer un apprentissage de la calligraphie.

L’écriture des Premiers Chrétiens

Les origines de la calligraphie onciale

Directement inspirée de la Capitale et de la Cursive Romaine, l’écriture onciale a vu le jour au cours des derniers siècles de l’Empire Romain. A l’époque, elle se développe dans les monastères romains car son alphabet uniquement composé de majuscules était privilégié par les moines copistes de l’Antiquité. La calligraphie onciale devient d’ailleurs l’écriture officielle des textes liturgiques dès le IVème siècle.

Alphabet calligraphie onciale
Alphabet et chiffres calligraphie onciale

Il faut savoir qu’en l’an 313, l’empereur Constantin Ier adopte le christianisme comme religion officielle de l’Empire. Dès lors, tous les écrits religieux, civils, politiques et historiques sont rédigés avec l’alphabet oncial.

Elle est ainsi utilisée jusqu’au Xème siècle et subsiste dans certaines œuvres carolingiennes notamment pour la composition des titres.

Les caractéristiques de la calligraphie onciale

Cette écriture majestueuse et harmonieuse se compose uniquement de majuscules et offrait ainsi une grande clarté aux manuscrits. Son instrument de prédilection est le calame, mais un tracé à la plume peut également offrir une plus grande finesse dans les traits.

Il faut aussi noter que l’onciale est souvent composée sans espace entre les mots. On utilise alors une lettrine de taille ou de couleur différente pour marquer le début d’un paragraphe ou d’une phrase.

La principale difficulté dans la pratique de la calligraphie onciale repose sur la maîtrise de l’espacement entre lettres droites et rondes. Ainsi, lors des premiers essais, il faut s’entraîner d’abord à tracer les lettres à lignes verticales telles que le “i”. Ensuite alterner des “i” et “o” avant de s’entraîner sur les autres lettres.


Source: Initiation à la calligraphie latine, Editions Fleurus – Le Guide complet de Calligraphie, Editions Eyrolles


La calligraphie Onciale sur la boutique en ligne

RETOURNER A L’ACCUEIL